Comité consultatif INNOTECH

L’économie numérique est en passe de transformer le milieu de l’assurance, et il en va de même des attentes des clients concernant la vitesse et la qualité des services. Mis sur pied pour que les fournisseurs d’assurance puissent répondre à ces besoins en constante évolution, le Comité consultatif INNOTECH réunit des chefs de file de l’industrie afin d’évaluer ensemble des technologies nouvelles ou émergentes et de les mettre en application.

Le Comité a pour objet de stimuler l’innovation numérique et, en fin de compte, d’améliorer l’expérience des clients d’assurance par l’identification des principaux problèmes opérationnels et des obstacles communs et par la recherche de solutions.

Les membres d’INNOTECH soulignent l’importance que revêt le Comité consultatif pour l’industrie

Écoutez cette vidéo pour entendre les membres du Comité consultatif INNOTECH expliquer pourquoi ils estiment que l’initiative est importante pour résoudre les points névralgiques communs grâce à la collaboration de l’industrie.

 

Solutions de l’industrie

Au terme d’analyses et de recherches fondées sur des données factuelles, trois axes de travail ont été jugés prioritaires à la lumière des obstacles communs. Le Comité a évalué les technologies émergentes comme pistes de solution, en fonction de leur viabilité, de leur rapport coût-efficacité, des efforts liés à leur implémentation et des principaux avantages qu’en tireraient les parties prenantes. Les premières solutions se rapportent aux activités de facturation, d’indemnisation et de souscription.

Le conseil d’administration du CSIO a approuvé les solutions ci-après ainsi que le passage à l’étape de la démonstration de faisabilité.

Activité

Processus et problèmes actuels

Solution approuvée Scénarios

Facturation

Les processus actuels de facturation ne permettent pas aux courtiers d’obtenir par voie électronique un nouveau calendrier de facturation dans leur BMS lorsqu’une modification qui ne touche pas les polices se produit. D’autres avis liés à la facturation, tels que les annulations et les chèques sans provision, sont émis à l’insu des courtiers.

 

Les courtiers doivent donc téléphoner à l’assureur pour lui poser des questions sur la facturation ou naviguer dans plusieurs portails lorsque des clients leur demandent de l’aide, ce qui se traduit par des temps de réponse trop longs.

Au moyen de l’infrastructure existante de CSIOnet, les assureurs vont pouvoir de manière proactive envoyer des avis de facturation électroniques aux courtiers, afin de réduire les coûts et d’accroître la satisfaction et la fidélisation des clients.

 

Cela aura pour avantages de simplifier le travail des courtiers lorsqu’ils souhaitent obtenir des données de facturation dans leur système de gestion BMS, et de réduire le nombre de résiliations de polices.

Les notifications de facturation jugées les plus importantes pour le courtier pour aider le client sont:
 

  • calendriers de paiement
  • paiements retournés
  • paiements en souffrance
  • avis d’annulation
  • réintégrations
  • remboursements
  • notifications de solde impayé
Indemnisation

Étant donné que les assureurs possèdent divers moyens de communiquer des données d’indemnisation, les courtiers ne sont pas toujours au courant du cycle d’indemnisation, ce qui complique l’aide aux clients.
 

Les courtiers doivent donc téléphoner à l’assureur ou naviguer dans plusieurs portails pour aider les clients qui souhaitent obtenir de l’information, ce qui se traduit par des temps de réponse aux clients qui sont trop longs.

Au moyen de l’infrastructure existante de CSIOnet, les assureurs vont pouvoir de manière proactive envoyer par voie électronique de nouvelles données d’indemnisation aux courtiers, afin de réduire les coûts et d’accroître la satisfaction et la fidélisation des clients.
 

Cela aura pour avantage de simplifier le travail des courtiers lorsqu’ils souhaitent obtenir des données d’indemnisation dans leur système de gestion BMS.

Les mises à jour des réclamations jugées les plus importantes pour le courtier pour aider le client sont:
 

  • ouverture de réclamation
  • clôture de la réclamation
  • ajusteur assigné
  • mise à jour du statut

 

 

Souscription

Selon l’assureur et la branche d’assurance, les courtiers gèrent les données de manière incohérente.
 

Cela fait en sorte que le traitement complet de plusieurs types d’opérations est long et imprévisible.

normalisation d’un ensemble de spécifications API comme prochaine génération de normes en assurance de dommages permettra aux membres de facilement structurer et mettre en place leur modèle de données en conséquence.

Ces avantages optimiseront l’interopérabilité des données, ce qui permettra aux assureurs et aux courtiers d’échanger des données entre eux sans difficulté et d’activer une fonctionnalité en temps réel.

Cas d’utilisation d’API en cours de définition et de développement.

Commentaires de notre industrie

Stephanie Phillips

« J’œuvre dans le secteur de l’assurance depuis plus de 30 ans et durant ce temps j’ai été à même de constater les points névralgiques que nous retrouvons communément chez l’ensemble des sociétés d’assurance et de courtage. Le Comité INNOTECH nous donne la possibilité de résoudre les difficultés que nous n’aurions pu résoudre individuellement. »

– Stephanie Phillips, architecte d’entreprise, RSA Canada
Denis Dalmas

« Ce que peut accomplir ce groupe qu’aucune société d’assurance ne peut accomplir à elle seule, c’est la création de solutions fondées sur des normes, lesquelles jettent les bases de l’innovation dans notre industrie. »

– Dennis Dalmas, premier vice-président, Livraison de solutions, Northbridge Insurance
Jeff Roy

« L’une des raisons de notre participation est de nous faire les défenseurs des gens. Nous voulons défendre les intérêts de nos clients, de notre communauté et du réseau des courtiers. L’une des choses qui me passionnent est de rendre l’industrie meilleure qu’elle ne l’était avant le début de ma carrière. La collaboration à ce projet profitera à l’ensemble de l’industrie si nous faisons les choses proprement. »

– Jeff Roy, chef de la direction, Excalibur Insurance Group